Archives par mot-clé : XXe siècle

À la recherche de Gabrielle Réjane (1856-1920) : retracer l’histoire d’une comédienne et directrice de théâtre de la Belle Époque

Aude Ginestet, archiviste paléographe (prom. 2019), est doctorante à Paris Sciences et Lettres (PSL). Elle a soutenu en 2019 une thèse d’École intitulée Gabrielle Réjane (1856-1920), comédienne et directrice de théâtre à la Belle Époque1 et poursuit actuellement ses recherches sur cette figure aujourd’hui méconnue. Entretien réalisé par Claire Daniélou.

Une question évidente pour commencer : qui est Réjane ?

Gabrielle Charlotte Réju, née en 1856 à Paris, est l’une des trois actrices françaises les plus célèbres de la Belle Époque ; connue et reconnue bien au-delà des frontières, elle est une véritable vedette internationale pour ses contemporains. Cent ans après sa disparition, on peut dire que c’est celle dont le souvenir s’est le plus estompé dans la mémoire collective, au profit de Sarah Bernhardt et Julia Bartet.

Réjane est une enfant de la balle : ses parents travaillent tous deux à l’Ambigu, son père y étant contrôleur (il décède dans l’enfance de la jeune Gabrielle) tandis que sa mère y tient le buffet. Elle grandit à l’ombre du théâtre et en nourrit une passion précoce.

Continuer la lecture de À la recherche de Gabrielle Réjane (1856-1920) : retracer l’histoire d’une comédienne et directrice de théâtre de la Belle Époque
  1. Position de thèse en ligne sur le site de l’Enc : http://www.chartes.psl.eu/fr/positions-these/gabrielle-rejane-1856-1920-comedienne-directrice-theatre-belle-epoque. []

La promotion 1900 : un chantier du projet ThENC@

La bibliothèque de l’École des Chartes, après la mise en ligne du portail HAL-ENC, poursuit son projet de valorisation des thèses des anciens élèves, appelé ThENC@.
Depuis 1849, plus de 3000 thèses ont été soutenues par les élèves de l’École nationale des Chartes en vue de l’obtention du diplôme d’archiviste-paléographe. Ces thèses sont versées de manière systématique aux Archives Nationales depuis 1961. Toutefois, les plus anciennes sont dispersées et ont parfois été conservées dans des institutions très différentes. Ce projet, qui a déjà porté à la création d’un site, a pour objectif de créer un accès unifié aux thèses, aux positions de thèse ainsi qu’à toutes les publications autour de celles-ci.

Dans ce cadre, Mme. Amandine Postec, responsable scientifique du projet et adjointe à la directrice de la bibliothèque de l’École des Chartes, a alors proposé aux élèves de participer et mettre en jeu leurs capacités pour contribuer activement à l’enrichissement d’une bibliographie Zotero réunissant toutes les références jusqu’ici trouvées pour la promotion 19001.

Continuer la lecture de La promotion 1900 : un chantier du projet ThENC@

  1. Pour retrouver tous les titres des thèses soutenues depuis 1849 : http://theses.enc.sorbonne.fr/ []

La Compagnie de Fives-Lille : heurs et malheurs d’un fleuron de l’industrie mécanique et métallique française (1861-1958)

Entretien avec Clémence Becquet, archiviste paléographe (promotion 2020), qui a soutenu en juin dernier sa thèse portant sur « La Compagnie de Fives-Lille. Heurs et malheurs d’un fleuron de l’industrie mécanique et métallique française (1861-1958) » sous la direction d’Édouard Vasseur, professeur d’histoire des institutions, diplomatique et archivistique contemporaine à l’École des chartes, et Dominique Barjot, professeur d’histoire émérite de Sorbonne Université. Propos recueillis par Léo Davy.


Comment et pourquoi as-tu choisi un sujet de thèse en histoire économique ?

En entrant à l’École des chartes, je me suis installée dans un petit studio près des grands boulevards, en plein cœur du Paris haussmannien. Sur mon chemin, j’admirais tous les jours le Palais Brongniart, le siège du Comptoir national d’escompte de Paris dans la rue Bergère, et les superbes façades d’immeubles sur lesquelles sont encore parfois gravés les noms de sociétés aujourd’hui disparues. Je me souviens aussi avoir été particulièrement marquée plus jeune par la lecture de La Curée de Zola, qui dépeint le bouillonnement de la sphère financière parisienne dans les années 1870. En cherchant un sujet de recherche, je me souviens avoir exprimé mon intérêt pour l’histoire des transports, l’histoire des banques et du commerce international, ou encore celle de l’industrie dans la deuxième moitié du XIXe siècle. C’est ainsi que j’ai été amenée à rencontrer M. Dominique Barjot, professeur émérite d’histoire économique à Sorbonne Université, qui connaissait par ailleurs très bien l’école. Il y avait en effet été chargé de cours en histoire économique quelques années auparavant, et avait déjà dirigé de ce fait plusieurs thèses d’école.

Continuer la lecture de La Compagnie de Fives-Lille : heurs et malheurs d’un fleuron de l’industrie mécanique et métallique française (1861-1958)

L’apparition des vedettes sportives dans la France de l’Entre-deux-guerres

Entretien avec Pierre-Marie Bartoli, élève archiviste paléographe en quatrième année, qui vient d’achever sa thèse d’École intitulée Les dieux du kiosque. L’apparition des vedettes sportives et les enjeux de leurs représentations dans la presse illustrée française de 1924 à 1939, sous la direction de Christophe Gauthier (École nationale des chartes) et de Bertrand Tillier (Université Paris I Panthéon-Sorbonne). Propos recueillis par Loïc Pierrot.

Continuer la lecture de L’apparition des vedettes sportives dans la France de l’Entre-deux-guerres

« Le design turinois de 1964 à 1974 : une histoire politique »

Entretien avec Pia Rigaldiès, élève archiviste paléographe de quatrième année, qui vient de soutenir son mémoire portant sur le design italien des années 1964-1974, sous la direction de Philippe Plagnieux (École nationale des chartes), Agnès Callu (Institut Interdisciplinaire d’Anthropologie du Contemporain, EHESS / CNRS) et Pascal Rousseau (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne). Propos recueillis par Max Hello.


Comment définirais-tu le design italien des années 1964-1974 ?

Je dirais que c’est un design contestataire, une culture où la politique et le design sont très liés. On pourrait ajouter que c’est un art pop dans le sens où il est très influencé par le mouvement du Pop art, sans être fondamentalement populaire étant donné que l’on parle ici de pièces de collections et non pas d’un mobilier bon marché. Je trouve que cette ambivalence correspond bien au sujet que j’ai traité.

Comment et pourquoi avoir choisi ce sujet ?

J’ai choisi ce sujet car j’aime le design et les questions qui en découlent. J’aime me demander pourquoi les différents objets sont conçus comme cela, dans quel but et par quel cheminement intellectuel le créateur est passé pour arriver à ses fins. J’ai également eu le sentiment que ce sujet pouvait s’inscrire dans une véritable démarche de recherche historique en partant notamment du contexte de la ville de Turin, marquée par une très forte industrialisation. Le design et ses enjeux sont littéralement ancrés dans l’ADN de cette ville.

J’avoue avoir aussi été séduite par le lien très fort existant à cette période entre le design et la politique, deux questions qui ne peuvent être dissociées l’une de l’autre ici. Enfin, je cherchais un sujet fortement pluridisciplinaire. Or, le design allie par essence l’histoire de l’art, l’histoire industrielle, sociale et culturelle.

La recherche est aussi une bonne occasion de voyager : j’ai passé six mois à Turin dans le cadre de ma thèse, ce qui a constitué une prise de risque stimulante et le moyen de me créer un réseau de recherche sur place. J’ai été invitée à deux reprises à m’exprimer lors de colloques à Turin1, ce qui est une expérience toujours très enrichissante.

Continuer la lecture de « Le design turinois de 1964 à 1974 : une histoire politique »

  1. « Il 68’ alla facoltà di architettura negli archivi della prefettura », conférence inaugurale de la revue Histories of Postwar Architecture, 17 décembre 2018 et «STRUM = “strumento” per la lettura del progetto politico nell’Italia della contestazione» séminaire de l’association italienne des historiens du design (AIS/D), juin 2019 (publication des actes à venir). []