Archives par mot-clé : Omeka

Atelier de l’Ademec, le 28 novembre 2017 : Omeka-S

Après la journée d’étude du 14 octobre 2017 « Humanités numériques et données patrimoniales : publics, réseaux, pratiques », l’Ademec reprend ses ateliers pour l’année 2017-2018.

La première séance aura lieu le 28 novembre 2017 à l’École nationale des chartes (65 rue de Richelieu, 75002 Paris).

Laurent Aucher, administrateur du système d’information documentaire à la ComUE Paris Sciences et Lettres et responsable de la bibliothèque numérique de PSL, viendra présenter les nouveautés offertes par Omeka-S, qui intègre les standards du web sémantique et ses différences avec Omeka 2.5 dit Classic.

Les ateliers sont gratuits pour les adhérents de l’association. Pour les non-adhérents, une contribution symbolique de deux euros est demandée. L’inscription est possible à cette adresse ou en écrivant à l’Ademec (ademec.association@gmail.com).

L’uniformisation et la pérennité des données dans les bibliothèques numériques : le cas du logiciel libre Omeka à la Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne

Dans le cadre de son stage de fin d’études à la Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne, au sein des Départements des Manuscrits et Livres Anciens de la bibliothèque et en collaboration étroite avec le Service Informatique et Systèmes d’Information, Mylène Ravereau, diplômée du master « Technologies numériques appliquées à l’histoire » (prom. 2016) a créé la future bibliothèque numérique de l’institution. Elle s’est notamment concentrée sur la mise à disposition des documents numériques pour les lecteurs et la mise en place un système de préservation pour les données numériques créées.

Elle revient pour Chroniques chartistes sur le projet qu’elle a mené et les difficultés qu’elle a pu rencontrer. Propos recueillis par Nola N’Diaye.


Peux-tu dans un premier temps nous présenter le projet de départ, le contexte dans lequel tu es arrivée?

La BIS a commencé la numérisation d’œuvres dès 2000. Cette pratique était principalement envisagée comme la suite logique du microfilmage. Le but était à la fois de moderniser le service de reproduction offert aux lecteurs et de poursuivre une politique de sauvegarde des collections, fondée sur la création de supports de substitution pour ne plus communiquer les œuvres trop fragiles ou rares.

La politique de numérisation a pris un tour nouveau à partir de 2007 avec l’acquisition d’une caméra couleur et la naissance d’un projet de valorisation relatif aux sources de l’histoire de l’Université de Paris. Cependant, il manquait à la bibliothèque un outil pour diffuser les données produites dans ce cadre et ce manque est devenu plus aigu après la réouverture de la BIS dans ses locaux historiques en 20131. Plusieurs solutions pour la mise en ligne des fichiers ont alors été envisagées, et c’est finalement le logiciel de gestion de bibliothèque numérique Omeka qui a été choisi au début de l’année 2016.
Continuer la lecture de L’uniformisation et la pérennité des données dans les bibliothèques numériques : le cas du logiciel libre Omeka à la Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne

  1. Des travaux de rénovations de la Bibliothèque de la Sorbonne ont eu lieu de septembre 2010 à novembre 2013. Sur ce sujet, voir l’article de Pascale ISSARTEL, « La bibliothèque de la Sorbonne ». Bulletin des bibliothèques de France (BBF), 2013, n° 3, p. 69-76. Disponible en ligne : <http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2013-03-0069-011>. ISSN 1292-8399. []