Archives par mot-clé : Musée de Cluny

Le verre. Un Moyen Âge inventif !

Avant la fermeture d’une partie du parcours de visite au printemps prochain, le Musée de Cluny présente, depuis le 20 septembre 2017 et jusqu’au 8 janvier 2018, une exposition consacrée au verre et à l’art de la verrerie. Le Moyen Âge a en effet été une période de grande inventivité technique et stylistique du verre qu’il convient de redécouvrir pour en saisir toute la richesse1.


L’exposition s’organise en trois temps : le verre d’architecture, le verre creux et ses usages, le verre précieux et de précision. Les sources utilisées sont autant archéologiques avec la présence de nombreux exemplaires trouvés lors de fouilles, qu’iconographiques avec les représentations médiévales du verre aussi bien dans les enluminures et drôleries des chroniques, des textes liturgiques, des traités d’alchimie, que dans les gravures et peintures à l’huile. Le verre est la métaphore parfaite des attributs oxymoriques de sa nature : désignant à la fois le matériau issu de l’opération de chauffage du sable et de fondants, et l’objet même, protéiforme, qui est créé à partir de ce matériau. Il est doté de propriétés à la fois dures et fragiles, aux effets de transparence et d’opacité, jouant constamment sur son ambiguïté entre matière et lumière. Ces qualités n’ont pas manqué de susciter l’admiration des médiévaux, qui en ont fait un usage inventif comme le démontre l’exposition.

Continuer la lecture de Le verre. Un Moyen Âge inventif !

  1. Un grand merci à Julie Glodt pour les prises de vues photographiques []

« Les Temps Mérovingiens », au Musée du Moyen Âge de Cluny

Le 13 février 2017 prend fin l’exposition Les Temps Mérovingiens organisée au Musée du monde médiéval, à Cluny, avec le concours de la BnF. Ouverte le 26 octobre 2016, celle-ci prend la forme d’un parcours circulaire et chronologique, et a l’ambition de faire changer notre regard sur cette époque grâce aux cent-cinquante pièces exposées.

Loin d’une époque de chaos et de barbarie qui aurait pris place à la chute de l’Empire romain d’Occident, le visiteur découvre plutôt une continuité, une évolution, qui se déroule entre la lente fragmentation de l’Europe occidentale en divers royaumes encore imprégnés de la culture romaine et l’avènement de Pépin le Bref en 751. Le panneau d’accueil l’affirme d’ailleurs : il n’y a pas de césure nette entre l’Antiquité et le Moyen Âge, et les Temps Mérovingiens sont, dans l’espace de la Gaule, un moment de transition entre deux empires, romain et carolingien. Continuer la lecture de « Les Temps Mérovingiens », au Musée du Moyen Âge de Cluny