Archives par mot-clé : Journée d’étude

Les sources inédites en histoire : programme des journées d’étude

L’équipe des Chroniques chartistes et les doctorants du Centre Jean-Mabillon ont le plaisir de vous présenter le programme de leurs journées d’étude des vendredi 25 et samedi 26 mai 2018.

Autour de la question des sources inédites en histoire, nous nous interrogerons sur les types de sources exploitées par les historiens et sur les méthodes à mettre en œuvre pour appréhender ou pour éditer des sources historiques, à travers les exemples des recherches en cours de jeunes chercheuses et chercheurs.

Annonce à retrouver sur Calenda.


Programme

Vendredi 25 mai 2018

9h – Accueil des participant·e·s et du public

9h30 – Introduction générale par Michelle Bubenicek, directrice de l’Énc, et Frédéric Duval, professeur de philologie romane à l’Énc et directeur du centre Jean-Mabillon (EA 3624). Présentation des journées par les organisateurs

9h50 – Conférence inaugurale par Pascal Ory, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’Université Paris I – Panthéon Sorbonne

10h15 – Session 1. Sources nouvelles, regards inédits : des sources « illégitimes »  
Modération : Christophe Gauthier, professeur d’histoire du livre et des médias contemporains (XIXe-XXIe s.) à l’Énc 
Organisation : Claire Daniélouarchiviste paléographe prom. 2017, conservatrice des bibliothèques stagiaire, Enssib 

  • 10h20 – Au-delà de l’anecdote : les journaux de presse filmée comme source de l’histoire des sociétés du XXe siècle, par Adrien Barbé (archiviste paléographe prom. 2017, conservateur des bibliothèques stagiaire, Enssib).
  • 10h45 – Les graffiti médiévaux en France, des sources négligées à reconsidérer (VIe-XVIe s.), par Clément Dussart (élève archiviste paléographe, 3e année).
  • 11h05 – Les premières revues de modèles de nus photographiques à destination des artistes (1902-1914) : illégitimité d’hier et d’aujourd’hui, par Manon Lecaplain (élève archiviste paléographe, 3e année).
  • 11h30 – Écrire l’histoire du jeu vidéo depuis ses packagings : enjeux et proposition de méthodologie, par Colin Sidre (archiviste paléographe prom. 2014, conservateur des bibliothèques, doctorant de l’Université Paris 13, LabSIC – EA 1803).

11h55 – Discussion

12h25 – Pause déjeuner

14h – Session 2. Donner à lire l’inédit : le chercheur face à des sources peu exploitées
Modération : Frédéric Duval, professeur de philologie romane à l’Énc et directeur du centre Jean-Mabillon 
Organisation : Pierre Pocard, élève archiviste paléographe, 4e année, et Nicole Bergk-Pintodoctorante de l’Université libre de Bruxelles-Énc/centre Jean-Mabillon.

  • 14h05 – Éditer une correspondance nobiliaire du XVIe siècle : enjeux méthodologiques d’une restitution, par Elisabeth Sosson (élève archiviste paléographe, 4e année).
  • 14h30 – À l’origine des sources, études des papyri mythologiques égyptiens de la BnF, par Emil Joubert (élève archiviste paléographe, 3e année).
  • 14h55 – Le Stud-book de la race Barbe de 1892 : une source exceptionnelle pour l’étude des populations animales anciennes, par Blandine Husser (archiviste paléographe prom. 2017, élève de l’ENS).
  • 15h20 – Ovide, exégèse et translation : ce que l’Ovide Moralisé doit aux commentaires des Métamorphoses, par Laura Endress (doctorante en philologie romane et littérature française médiévale, boursière du fonds national suisse de la recherche scientifique, Université de Zurich et Énc).

15h30 – Discussion

16h – Pause

16h15 – Table ronde. Accéder à l’inédit : enjeux et problématiques de l’accessibilité des archives
Modération : Christine Nougaret, professeure d’histoire des institutions, de diplomatique et d’archivistique contemporaines à l’Énc 
Organisation : Léo Davy, élève archiviste paléographe, 4e année

  • L’accès aux archives familiales au Portugal et les potentialités de leur étude pour une histoire institutionnelle des familles nobles du Bas Moyen Âge et de l’Ancien Régime, par Filipa Lopes (doctorante en histoire, Faculdade de Ciências Sociais e Humanas de l’Universidade Nova de Lisboa et Énc).
  • Entre l’Ancien et le Nouveau Monde : éditer une correspondance de la migration de la première moitié du XIXe s., par Juliette Gaultier (élève archiviste paléographe, 4e année).
  • Dans les « petits papiers » de l’ambassadeur: regards croisés sur le mandat de Son Excellence Charles E. Bohlen à Paris (1962-1968), Anne-Sophie Grollemund (élève archiviste paléographe, 3e année).

Samedi 26 mai 2018

9h30 – Accueil des participant·e·s et du public

10h – Session 3. Les sources à l’épreuve du renouveau des méthodes historiques : l’exemple des sources médiévales
Modération : Jean-Baptiste Camps, responsable du Master « Humanités numériques et computationnelles » à l’Énc-PSL 
Organisation : Ewen Thual, archiviste paléographe prom. 2016, doctorant en histoire médiévale à l’Université de Limoges/CRIHAM-EA 4270

  • 10h05 – De nouvelles problématiques pour étudier les sources sérielles de la liturgie : l’exemple de l’habillement du prêtre (XIIIe-début XVIe s.), par Julie Glodt (élève archiviste paléographe, 3e année).
  • 10h30 – Les sceaux des officiers bourguignons : de la matrice à l’emblème (XIVe-XVe s.), par Emmanuel Roumier (master Énc TNAH prom. 2016, doctorant CIFRE en histoire médiévale, centre Jean-Mabillon/SAPRAT-EPHE-Archives départementales de la Côte d’Or).
  • 10h55 – Possibilités et valorisation d’une étude sur le vocabulaire du roi-prêtre médiéval grâce aux humanités numériques, par Marie-Astrid Hugel (master Énc TNAH prom. 2016, doctorante en histoire et humanités numériques à l’Université d’Heidelberg et à l’EHESS/GAHOM-UMR 8558).
  • 11h20 – Éditer l’inédit à l’âge du numérique : le cas du légendier carolingien de Reims, BM 1395, par Clara Renedo Mirambell (doctorante en philologie classique à PSL/Université Paris 3-Énc).

11h45 – Discussion

12h15 – Pause déjeuner

14h – Session 4. Aux sources de l’histoire sociale : enquêtes inédites et nouveaux objets d’étude 
Modération : Reynald Abad, professeur d’Histoire moderne à Sorbonne Université 
Organisation : Alice Laforêt (archiviste paléographe prom. 2016, conservatrice des bibliothèques, BnF) 

  • 14h05 – Lire entre les lignes. La correspondance diplomatique au XVIe siècle, une source pour l’histoire sociale ?, par Damien Fontvieille (archiviste paléographe prom. 2016, agrégé d’histoire, doctorant en histoire moderne à Sorbonne Université/centre Roland Mousnier-UMR 8596).
  • 14h30 – Bibliographie matérielle et histoire sociale du livre à Paris au XVIe siècle, par Alissar Levy (élève archiviste paléographe, 3e année).
  • 14h55 – Les écrits du for privé, nouvelles sources pour l’histoire sociale ou objets d’étude à part entière ? Le cas des milieux judiciaires de part et d’autre de la Révolution française (1760-1830), Aurore Sat (archiviste paléographe prom. 2016, conservatrice du patrimoine stagiaire, INP).

15h25 – Discussion

15h55 – Pause

16h15 – Conclusion des journées d’études par les organisateurs


JE sources inédites_affiche

JE Sources inédites_Programme

« Les sources inédites en histoire », journée de jeunes chercheur.se.s

L’association Chroniques chartistes et les doctorants du Centre Jean Mabillon organisent, avec le concours de l’École nationale des chartes et du Centre Jean-Mabillon, une journée d’étude qui se propose d’aborder la question des sources inédites en histoire et de permettre à de jeunes chercheur.se.s de réfléchir ensemble à un des enjeux méthodologiques de leur travail.

Elle se tiendra à l’École nationale des chartes les 25 et 26 mai 2018, en salle Jules Quicherat.

Le présent appel à communication s’adresse aux archivistes paléographes diplômé.e.s ou en formation, aux étudiant.e.s et diplômé.e.s des masters de l’École nationale des chartes et aux doctorant.e.s du Centre Jean-Mabillon. Les propositions de communication sont à adresser avant le 1er décembre 2017 aux adresses mentionnées dans le texte joint à cette annonce.

Journée d’étude le 14 octobre 2017 « Humanités numériques et données patrimoniales : publics, réseaux, pratiques »

L’Association des Diplômés et des Étudiants du Master de l’École des Chartes (ADEMEC) organise le samedi 14 octobre 2017, avec l’appui de l’École nationale des chartes, une journée d’étude sur le thème « Humanités numériques et données patrimoniales : publics, réseaux, pratiques ».

La matinée de la journée d’étude sera consacrée à la présentation de projets qui associent les Humanités numériques et les données patrimoniales. L’après-midi laissera place à une table ronde qui traitera de l’interaction entre la recherche en humanités numériques et les institutions patrimoniales, et abordera les différents enjeux liés à leur collaboration.

Les inscriptions sont à réaliser à cette adresse.

 


Programme prévisionnel

                 Accueil à l’École des chartes (65 rue de Richelieu, 75002 Paris)                     à partir de 9 heures
9h30 Introduction : Histoire du master Technologies numériques appliquées à l’histoire, présentation du nouveau master « Humanités numériques » ouvert par PSL et la place de ces masters dans les humanités numériques par Michelle Bubenicek (directrice de l’Enc), Jean-Baptiste Camps (responsable du master Humanités numériques de PSL et ancien responsable du master TNAH), Florence Clavaud (conservateur en chef du patrimoine aux Archives nationales, ancienne responsable du master TNAH), Thibault Clérice (actuel responsable pédagogique du master TNAH).
10h-10h45 Les bibliothèques universitaires et les données de la recherche: l’exemple de l’Université Bordeaux Montaigne par Julien Baudry, conservateur des bibliothèques, responsable des services aux chercheurs et productions numériques chez Université Bordeaux Montaigne.
10h45-11h15 Quelles nouvelles approches pour la presse ancienne numérisée ? L’exemple d’Europeana NewsPapers par Jean-Philippe Moreux, expert en numérisation à la BnF et Pierre-Carl Langlais, docteur en sciences de l’information et de la communication au Celsa Paris-Sorbonne et post-doctorant pour le projet Giranium en humanités numériques.
11h15-11h30 Pause
11h30-12h15  Les données au service de la recherche en histoire de l’art et de l’architecture : le projet Les Caves de Paris, présenté par Grégory Chaumet, ingénieur d’études à Paris-Sorbonne et enseignant à l’EPSAA (École professionnelle supérieure d’arts graphiques et d’architecture).
 12h30-14h Pause déjeuner
 14h-15h30 Table ronde animée par Gautier Poupeau, data architect à l’INA

Participants:

  • Françoise Banat-Berger, conservatrice générale du patrimoine, directrice des Archives nationales,
  • Emmanuelle Bermès, conservatrice des bibliothèques, adjointe scientifique et technique au Directeur des Services et Réseaux à la BnF,
  • Antoine Courtin, responsable de la cellule d’ingénierie documentaire à l’INHA,
  • Jean-Luc Minel, Professeur des Universités, Directeur du laboratoire MoDyCo, Président du Conseil Scientifique de la TGIR HUMA-NUM,
  • Claude Mussou, Responsable de l’Inathèque à l’Ina.
 15h30-15h45  Pause
 15h45-17h15 Conférence conclusive par Paul Bertrand, professeur en histoire médiévale et en humanités numériques à l’Université Catholique de Louvain (UCL).
17h30 Clôture de la journée d’études.

Ajout du 7 novembre 2017 : 

Un storify a été réalisé par le site Patrimoine et numérique : il vous permettra de retrouver les propos discutés lors de la journée d’étude.