Archives par mot-clé : estampes

La représentation des divertissements dans les gravures alsaciennes du XVIIIe siècle de l’Alsatia illustrata de Jean-Daniel Schoepflin

À l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine 2019 tournée vers les « Arts et divertissements », la Bibliothèque de l’École nationale des Chartes a ouvert ses portes en proposant six ouvrages au public. L’un d’entre eux, l’Alsatia Illustrata de Jean-Daniel Schoepflin (1694-1771), allie l’histoire alsacienne, l’histoire politique, des gravures et la représentation des divertissements. Article rédigé par Maxime Challon, étudiant de deuxième année du master Technologies numériques appliquées à l’histoire en spécialité Livres et medias.


Le XVIIIe siècle est riche d’histoires provinciales au service de l’historiographie royale : parmi elles, une histoire de Provence (BEnC, FR7) en 1723, une histoire du Languedoc (BEnC, FH16) entre 1730 et 1745, ou l’Alsace illustrée, Alsatia illustrata (BEnC, FH5), de J.-D. Schoepflin, entre 1751 et 1761. Bien que ces histoires ne soient pas destinées à l’évocation du divertissement, celui-ci est tout de même perceptible dans les gravures de l’œuvre de J.-D. Schoepflin. Jean-Daniel Schoepflin (1694-1771) est un Alsacien à l’époque des Lumières, professeur à l’université de Strasbourg dès 1720, contribuant à l’ « âge d’or » de cette université1. En 1740, il devient historiographe de France et du roi. Lorsqu’il publie l’Alsatia illustrata en 1751 et 17612, il attire l’admiration de ses contemporains par l’utilisation de la démonstration mathématique pour toutes ses analyses historiques, permettant ainsi de surpasser ses homologues européens écrivant eux aussi, sur le modèle de l’Italia illustrata de Biondo3 en 1438, l’histoire de leur pays ou de leur ville, d’un point de vue topographique, archéologique et historique.

Continuer la lecture de La représentation des divertissements dans les gravures alsaciennes du XVIIIe siècle de l’Alsatia illustrata de Jean-Daniel Schoepflin

  1. Voir : Voss, Jürgen, et Bernard Rolling. « Jean-Daniel Schoepflin (1694-1771) : un Alsacien de l’Europe des Lumières ». Société savante d’Alsace, 1999. https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb370791963. []
  2. L’écart de dix ans entre la publication des deux volumes s’explique par les longues recherches requises par ce travail, et par l’action de la censure royale sur le deuxième volume qui évoque la période récente de 1648-1761. []
  3. Biondo, Flavio, (1392-1463), historien, humaniste et archéologue de la Renaissance italienne. Il publie l’Italia illustrata en 1438, reprenant ses voyages personnels et décrivant l’histoire des 18 provinces italiennes depuis la République romaine à travers l’archéologie, l’histoire, l’histoire de l’art, la géographie et la littérature, s’inscrivant dans la Renaissance humaniste et la redécouverte de la langue et de la littérature latines. []