Archives par mot-clé : Archivistique

Science qui étudie les principes et les méthodes appliquées à la collecte, au traitement, à la conservation, à la communication et à la mise en valeur des documents d’archives

Le premier guide pratique du travail sur archives

En octobre 2018 est paru un guide pratique et méthodologique du travail sur les archives. Bien que la littérature historienne et archivistique soit importante dans ce domaine, il s’agit du premier ouvrage du genre.


Ses auteurs, Jonathan Barbier et Antoine-Mandret-Degeilh ne sont pas archivistes mais docteurs et enseignants à Science-Po Toulouse, le premier en histoire et le second en sciences politiques. Ils indiquent avoir pris comme référence certains guides méthodologiques existant dans les autres sciences humaines : celui de Howard S. Becker en sociologie1 et celui de Stéphane Beaud et Florence Weber en ethnologie2 .

Continuer la lecture de Le premier guide pratique du travail sur archives

  1. Becker (Howard S.), Les ficelles du métier : comment conduire sa recherche en sciences sociales, trad. de l’anglais par Jacques Mailhos ; révisée par Henri Peretz, Paris, Éditions de la Découverte, 2002. Traduction de l’ouvrage original, Sociological work : method and substance, paru en 1977. []
  2. Beaud (Stéphane) et Weber (Florence), Guide de l’enquête de terrain : produire et analyser des données ethnographiques, Paris : Éditions de la Découverte, 1997. []

Le sens du temps : un regard ethnographique sur les archives

Anne Both, ethnologue et anthropologue, vient de publier tout récemment aux éditions Anacharsis un livre immersion de ses deux mois d’enquête, menée de janvier à février 2010 à suivre le quotidien d’un service d’archives départementales. Elle y témoigne de son expérience et de ses observations des pratiques archivistiques en tant qu’observateur extérieur au milieu professionnel.


Cette enquête est une nouvelle étape dans la découverte d’un milieu que l’auteur dit ne pas avoir choisi1, mais dont elle a déjà fait la découverte auparavant. En effet elle connaissait déjà le monde des archives à travers une première mission, au sein des archives municipales de Bordeaux en avril 2009, qui avait donné lieu à un rapport2 et d’une autre immersion de deux mois aux Archives diplomatiques de La Courneuve. Par la suite elle obtient un nouveau soutien financier du Ministère de la Culture pour continuer ses recherches, mais dans un service différent : elle choisit d’effectuer deux mois d’étude dans un service d’archives départementales. Conformément aux principes de l’enquête ethnologique les noms de personnes et de lieux sont anonymisés : le cadre de l’enquête se tient donc dans une préfecture de département enneigé, rebaptisée « Montaville », siège d’un service d’archives d’une quinzaine de personnes.

Continuer la lecture de Le sens du temps : un regard ethnographique sur les archives

  1. Both (Anne), Le sens du temps, 2017, p. 39 : C’est en effet Christian Hottin, chef de la mission ethnologie au Ministère de la Culture et de la Communication, qui l’invite à mener une étude sur les services d’archives. []
  2. Both (Anne),  Ce qui est fait n’est plus à faire : ethnographie d’un centre d’archives municipales, Paris, Direction de l’Architecture et du Patrimoine, 2009. []

Édouard Bouyé, “L’archiviste dans la cité. Un ver luisant”. Compte rendu de lecture

Édouard Bouyé, conservateur général du patrimoine et directeur des archives départementales de la Côte-d’Or, a publié en février 2017 un essai sur le métier d’archiviste.  Reposant sur de nombreux extraits d’archives et anecdotes, collectés au fil de plus de vingt années de pratique professionnelle au contact des professionnels, des producteurs, et des lecteurs des archives, Édouard Bouyé tire des considérations à l’attention de l’ensemble de ces acteurs.

Empruntant la métaphore du ver luisant qu’Honoré de Balzac a utilisé à l’endroit du personnage de l’archiviste dans son roman Ferragus (1833), Édouard Bouyé s’interroge sur la place et le rôle que tient et que doit s’efforcer de tenir l’archiviste dans la société. Tout comme ce coléoptère visible uniquement une partie de l’année et de plus en plus rare au milieu des campagnes, le travail de l’archiviste n’est remarqué et reconnu que de manière furtive dans la vie de la cité, alors que ses missions le portent à exercer une attention constante sur les trésors du patrimoine et la production contemporaine et future de celui-ci.

Continuer la lecture de Édouard Bouyé, “L’archiviste dans la cité. Un ver luisant”. Compte rendu de lecture