Archives par mot-clé : Archives nationales

Les archives de la DST aux Archives nationales, l’enjeu très actuel des archives secrètes de la Seconde Guerre mondiale

Lisa Lafontaine (AP3) a réalisé en 2019 un stage de trois mois au sein du Département de la Justice et de l’Intérieur (DJI) aux Archives nationales. Au cours de ses activités, elle a travaillé sur les fonds de la Direction de la Surveillance du Territoire (DST) et a été confrontée aux questions d’accessibilité des documents classifiés. Elle a accepté de rédiger un compte-rendu de son travail et des enjeux majeurs qu’il présente.


Le Département de la Justice et de l’Intérieur (DJI)1 a, pendant que j’y effectuais mon stage de deuxième année au printemps 2019, reçu, conditionné et inventorié, un nouveau versement des archives de la Direction de la Surveillance du Territoire datant des années 1945-1950. Une série encore jamais consultée de dossiers d’enquête sur des individus soupçonnés de collaboration au sortir de la Seconde Guerre mondiale est dorénavant mise à disposition des lecteurs en salle de consultation de Pierrefitte-sur-Seine. Petite mise en perspective de ce travail discret, qui met en jeu soif de découvertes historiques, débats politiques sur la sécurité nationale, mobilisation des archivistes pour améliorer leurs pratiques et fantasmes d’archives défendues.

Les marquages témoignent du haut niveau de confidentialité et les inscriptions manuscrites sur les archives de la DST s’accumulent. L’archiviste doit veiller à en respecter l’intégrité car ce sont des témoignages du processus de travail des agents de la DST. Fléchant et numérotant chaque nom propre, ils recréent les liens entre individus et donc entre dossiers de leur fichier central.

Continuer la lecture de Les archives de la DST aux Archives nationales, l’enjeu très actuel des archives secrètes de la Seconde Guerre mondiale

  1. Il comprend trois pôles : pôle Justice, pôle Intérieur et pôle Outre-mer et coopération. []

Le retour des « fonds de Moscou » en France

Les Presses universitaires de Rennes et le Service historique de la Défense ont publié en 2019 un ouvrage consacré aux archives françaises désignées sous le nom des « fonds de Moscou ». Il s’agit de sept km d’archives saisies en France durant la Seconde Guerre mondiale par l’Allemagne nazie, puis par les armées soviétiques, et conservées en URSS pendant près de quarante ans. Leur restitution et leur rapatriement en France se sont étalés sur plusieurs années, entre 1991 à 1998, à cause de différentes péripéties, coups d’arrêt et reprises. Les auteurs de cette synthèse sont autant des archivistes que des historiens, ce qui rend leurs contributions croisées d’autant plus intéressantes pour apporter un éclairage neuf sur les conditions de saisie et de traitement par les autorités allemandes et russes, et surtout sur les choix de traitement effectués par les autorités françaises à leur retour.


Continuer la lecture de Le retour des « fonds de Moscou » en France

Quand les artistes dessinaient les cartes

« […] quand votre plaisir sera ou la nécessité le requerra, vous pourrez facilement, et l’un et l’autre, en peu de temps, en peu de lieu et sans grande dépense, voir à l’œil et toucher du doigt en particulier et en général toute l’étendue, grandeur, force et état de tout le royaume » Dédicace de Nicolas de Nicolay (1517-1583) à la reine Catherine de Médicis de sa Description générale du pays et duché de Berry.


Les Archives nationales présentent, depuis le 25 septembre 2019 et jusqu’au 7 janvier 2020, l’exposition Quand les artistes dessinaient les cartes. Vues et figures de l’espace français, Moyen-âge et Renaissance1. Il s’agit de la première exposition entièrement consacrée à cette typologie documentaire que sont les cartes datant de l’époque médiévale et renaissante. En 1987, les Archives nationales avaient organisé une exposition sur la vision et l’aménagement de l’espace français entre le XVIe et le XIXe siècle2. Ces cartes se révèlent être autant des documents d’archives que des œuvres d’art à part entière. L’exposition en présente 97 qui sont originales dont 89 manuscrites, 10 de très grand format (supérieur à 2 mètres), 46 jamais exposées et 28 inédites. Toutes ces cartes ont été réalisées entre le XIVe et le XVIe siècle, principalement sur parchemin. Elles prennent néanmoins des formes variées comme le registre de l’armorial d’Auvergne, de Bourbonnais et du Forest de Guillaume Revel. Tous ces documents proviennent pour un tiers des Archives nationales et de trente-neuf autres institutions culturelles, services d’archives, bibliothèques et musées.

Continuer la lecture de Quand les artistes dessinaient les cartes

  1. Photo de couverture : Figure accordée de Boisbelle et sa terre franche, 1515-1528/1598, parchemin, 80 x 63 cm, Archives départementales du Cher, 4 H 481 n°7 []
  2. Espace français : vision et aménagement, XVIe-XIXe siècle, exposition organisée par la Direction des Archives de France aux Archives nationales, septembre 1987 – janvier 1988, Paris, Archives nationales, 1987. []

Bertillon ou la naissance de la police scientifique aux Archives nationales

Depuis le 14 septembre 2019 et jusqu’au 18 janvier 2020, les Archives nationales consacrent une exposition à Alphonse Bertillon et à ses inventions sur le site de Pierrefitte-sur-Seine. Intitulée « La science à la poursuite du crime : Alphonse Bertillon, pionnier des experts policiers », cette manifestation se donne pour but de retracer l’évolution des pratiques policières et des méthodes d’identification des individus au tournant des XIXe et XXe siècles. C’est en effet à ce moment que naît la police scientifique en France. Le commissariat scientifique de l’exposition est assuré par Pierre Piazza, maître de conférences en sciences politiques à l’Université de Cergy-Pontoise.

Continuer la lecture de Bertillon ou la naissance de la police scientifique aux Archives nationales

Où et comment consulter une thèse d’École des chartes ? État des lieux

De par leur statut particulier dans le cursus universitaire français, les thèses d’École des chartes font l’objet d’un traitement documentaire également particulier. Le présent vade-mecum a donc pour objectif d’en faciliter la compréhension aux personnes qui souhaiteraient consulter ces travaux1, en complément des informations précises qui se trouvent sur le site de la bibliothèque de l’École des chartes.

Continuer la lecture de Où et comment consulter une thèse d’École des chartes ? État des lieux

  1. Nous recevons régulièrement des demandes d’informations sur la consultation de ces thèses. N’assurant pas leur conservation et n’étant pas en contact avec l’ensemble des auteurs et autrices, il ne nous est pas forcément possible de répondre à certaines de ces demandes. Dans la mesure où ce carnet a pour objectif leur valorisation, il est cependant essentiel d’aborder ici la question de leurs modalités de communication. []