Archives par mot-clé : Archives départementales

Un romancier aux archives

En août 2017 est paru aux éditions Julliard le nouveau roman de Philippe Jaenada, La Serpe, ayant obtenu le Prix Femina. L’auteur revient sur l’assassinat non élucidé de trois personnes dans un château du Périgord une nuit d’octobre 1941, au moyen d’une serpe. Il endosse les habits d’enquêteurs en retournant sur les lieux du crime et aux archives de l’affaire. La lecture de cet ouvrage est ainsi l’occasion d’exposer les liens entre roman et archives1.

Parmi les victimes figurent Georges Girard (1891-1941), chartiste devenu archiviste du Ministère des Affaires étrangères et écrivain ayant connu quelques succès d’éditions2, sa sœur non mariée, et leur domestique. Le fils de Georges, Henri Girard, le seul survivant à avoir été sur lieux pendant la nuit du crime, est la première personne vers qui les soupçons se tournent. Ses démêlés avec son père et sa tante pour des affaires d’argent et de mariage sont les principaux mobiles avancés. Il est défendu par l’un des avocats les plus médiatiques de l’époque, Maurice Garçon (1889-1967), qui parvient à le faire acquitter de façon surprenante à l’issu du procès de 1942, sans qu’aucun autre coupable ne soit trouvé dans les décennies suivantes. Le crime restait donc encore officiellement non élucidé.

La couverture du livre le présente comme étant un roman, l’inscrivant ainsi dans le registre de la narration d’histoires fictives. La synonymie des termes – une histoire, l’Histoire dont la première lettre peut s’écrire en majuscule ou en minuscule – suggère leur proximité au sein de la famille des études littéraires, bien que leur différence de nature ait été clairement distinguée parmi les sciences humaines. La citation de Paul Veyne, « L’histoire est un roman vrai », exposait déjà le parallèle entre les deux3.

Continuer la lecture de Un romancier aux archives

  1. Que soit remercié M. Édouard Bouyé, directeur des Archives départementales de la Côte-d’Or, qui nous a donné l’idée de lire le livre de Philippe Jaenada et d’en faire un article consacré à cette question. []
  2. Son parcours professionnel est retracé dans la nécrologie qui lui est consacrée au numéro 104 de la Bibliothèque de l’école des chartes, 1943, p. 389-390. []
  3. Veyne (Paul), Comment on écrit l’histoire, Paris, Éditions du Seuil, 1971, p. 10. []

Commerce, faillite et déconfiture : le fonds du Tribunal de la conservation des privilèges royaux des foires de Lyon

Pierre Fabry, élève archiviste paléographe de deuxième année, effectue actuellement un stage aux archives départementales du Rhône et de la métropole de Lyon. Il témoigne du travail qu’il réalise sur un fonds d’archives particulièrement intéressant à découvrir.

À l’occasion de mon stage aux Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon il m’a été confié une partie de l’inventaire d’un vrac d’archives, provenant du très riche fonds du Tribunal de la conservation des privilèges royaux des foires de Lyon. Avant de présenter ce fonds et d’en détailler le classement en cours, revenons tout d’abord rapidement sur l’histoire de cette institution.

Continuer la lecture de Commerce, faillite et déconfiture : le fonds du Tribunal de la conservation des privilèges royaux des foires de Lyon

Le sens du temps : un regard ethnographique sur les archives

Anne Both, ethnologue et anthropologue, vient de publier tout récemment aux éditions Anacharsis un livre immersion de ses deux mois d’enquête, menée de janvier à février 2010 à suivre le quotidien d’un service d’archives départementales. Elle y témoigne de son expérience et de ses observations des pratiques archivistiques en tant qu’observateur extérieur au milieu professionnel.


Cette enquête est une nouvelle étape dans la découverte d’un milieu que l’auteur dit ne pas avoir choisi1, mais dont elle a déjà fait la découverte auparavant. En effet elle connaissait déjà le monde des archives à travers une première mission, au sein des archives municipales de Bordeaux en avril 2009, qui avait donné lieu à un rapport2 et d’une autre immersion de deux mois aux Archives diplomatiques de La Courneuve. Par la suite elle obtient un nouveau soutien financier du Ministère de la Culture pour continuer ses recherches, mais dans un service différent : elle choisit d’effectuer deux mois d’étude dans un service d’archives départementales. Conformément aux principes de l’enquête ethnologique les noms de personnes et de lieux sont anonymisés : le cadre de l’enquête se tient donc dans une préfecture de département enneigé, rebaptisée « Montaville », siège d’un service d’archives d’une quinzaine de personnes.

Continuer la lecture de Le sens du temps : un regard ethnographique sur les archives

  1. Both (Anne), Le sens du temps, 2017, p. 39 : C’est en effet Christian Hottin, chef de la mission ethnologie au Ministère de la Culture et de la Communication, qui l’invite à mener une étude sur les services d’archives. []
  2. Both (Anne),  Ce qui est fait n’est plus à faire : ethnographie d’un centre d’archives municipales, Paris, Direction de l’Architecture et du Patrimoine, 2009. []

Le loup en Corrèze : de la « male bête » à l’animal. Une exposition aux archives départementales de la Corrèze

Depuis le 19 juin et jusqu’au 13 octobre 2017, les Archives départementales de la Corrèze présentent une exposition inédite « Le loup en Corrèze », qui vient retracer de l’Ancien régime au milieu du XXe siècle le parcours de cet animal et des hommes qui y ont été confrontés.


« Para lo lop, petiòta, para lo lop ! Para lo lop, que n’empòrta l’anhelon ! »1. En Corrèze, le loup est partout : au rocher du loup, à Peyrelevade, mais aussi dans la maison du loup d’Espartignac, ou encore dans le nom des fleurs, puisque la digitale pourpre y est appelée la gola de lop (la gueule de loup) et la parisette à quatre feuilles, l’estrangla-lops (l’étrange-loup).

Fruit d’un partenariat entre le parc animalier des Monts de Guéret « Les loups de Chabrières », le musée archéologique et du patrimoine Marius Vazeille à Meymac, le musée du pays d’Ussel et les Archives départementales de Corrèze (AD19), l’exposition « Le Loup en Corrèze, de la ‘male bête’ à l’animal » retrace la présence de cet animal dont les déplacements ont rythmé la chronique locale jusqu’au milieu du XXe siècle2. Documents d’archives aux murs, objets divers, vidéo de présentation du loup par les Monts de Guéret, kakémonos richement illustrés ponctuent cette petite mais complète exposition, au sommet des collines de Tulle.

Continuer la lecture de Le loup en Corrèze : de la « male bête » à l’animal. Une exposition aux archives départementales de la Corrèze

  1. « Prend garde au loup, petite, prend garde au loup ! Prend garde au loup, qu’il n’emporte l’agnelet ! » []
  2. Le dernier loup de Corrèze a été tué à 1918 à Meilhards, et le dernier loup aperçu à Saint-Hilaire-Luc en 1947. []

La vie d’un service d’archives : immersion au sein des archives départementales de la Côte-d’Or

De retour d’un stage de quatre mois aux Archives départementales de la Côte d’Or, Léo Davy, élève de 2e année, présente le service qu’il a découvert, les missions variées qui lui ont été données, et quelques documents emblématiques.

Les archives départementales de la Côte-d’Or conservent près de 30 km linéaires de documents, couvrant une période ininterrompue de 836, date du document le plus ancien, un diplôme de Louis le Pieux1, à nos jours. Elles ont pour siège l’hôtel particulier construit par le chancelier du duc de Bourgogne Philippe le Bon, Nicolas Rolin, situé au cœur du centre ville historique, qui a été racheté par la ville de Dijon à ses héritiers en 1500 pour en faire l’hôtel de ville. En 1832, le conseil départemental le rachète pour y installer les archives qui ne l’ont plus quitté. La salle de lecture est décorée d’une cheminée et de boiseries réalisées dans les années 1680, et a servi de chambre du Conseil pour les édiles et de salle de concert pour Mozart , invité en 1766 par le prince de Condé sur le chemin du retour de sa tournée européenne. Les magasins d’archives occupent les ailes construites en 1707-1714, celle de 1758 conçue par l’architecte Gabriel, et une autre aile construite dans les années 19502. Une annexe pour les archives contemporaines a été aménagée dans des entrepôts à quelques kilomètres du centre-ville. Continuer la lecture de La vie d’un service d’archives : immersion au sein des archives départementales de la Côte-d’Or

  1. 1 H 11, n°1 []
  2. Joyaux d’archives, jalons d’histoire. Les Archives départementales de la Côte-d’Or à l’aube du troisième millénaire : onze siècles d’histoire, Éditions de l’Armançon, 2001, p 10-34. []