Tous les articles par croca

Compte-rendu d’exposition sur « Sièges en société » au Mobilier national, par Clara Roca

Au Mobilier national1 est présentée, jusqu’au 24 septembre 2017, une exposition intitulée « Sièges en société, du Roi-Soleil à Marianne ». Organisée en deux parties correspondant spatialement aux deux galeries de l’ancienne Manufacture des Gobelins, elle aborde dans un premier temps la technique du siège et aspire dans un second temps à replacer le siège dans un certain contexte social. Elle présente ce faisant une partie de l’importante collection de sièges de l’institution.

Continuer la lecture de Compte-rendu d’exposition sur « Sièges en société » au Mobilier national, par Clara Roca

  1. Galerie des Gobelins, 42, avenue des Gobelins, Paris XIIIe. []

Le savoir-s’asseoir Roche-Bobois, par Clara Roca

Entretien avec Clara Roca, élève de quatrième année qui a réalisé une thèse intitulée Le savoir-s’asseoir Roche-Bobois : de la conception à la réception (1960-fin des années 1980). Propos recueillis par Nola N’Diaye. 

Comment es-tu arrivée à ce sujet ?

Je suis partie de deux idées très vagues : l’étude de l’urbanisme au travers la bande dessinée d’une part, les objets du quotidien comme matériaux à la base d’œuvres d’art d’autre part. Dans le même temps, j’étais très intéressée par le design au sens large.

Diverses rencontres avec des professeurs et des professionnels m’ont permis de voir que le domaine du design était celui où j’aurais le plus de liberté, et il m’est peu à peu apparu que la chaise était un objet idéal à cibler, dans la mesure où il est particulièrement représentatif du travail des designers. Une rencontre avec Agnès Callu a été déterminante : elle m’a confortée dans l’idée de réaliser une étude de cas sur un objet particulier et m’a indiqué qu’il serait nécessaire de m’intéresser à un fonds d’entreprise assez conséquent et intact.

J’ai commencé un travail de prospection en contactant un nombre important d’entreprises de l’ameublement contemporain et j’ai pu faire deux constats : d’une part que la plupart des entreprises travaillant dans la période choisie (de la fin de la seconde guerre mondiale à la fin des années 1980) avait fait faillite et que d’autre part, leurs archives n’avaient jamais été conservées. Pour pallier l’absence d’archives, il m’a donc fallu entrer en contact avec une société encore active aujourd’hui, ce qui permettait aussi de conduire des entretiens avec des témoins à même de combler le manque d’informations. Roche-Bobois s’est montré tout de suite intéressé, ce qui présentait un double atout : en plus d’avoir un fonds d’archives remarquablement complet, la seconde génération de dirigeants attache beaucoup d’importance à son patrimoine historique.  Continuer la lecture de Le savoir-s’asseoir Roche-Bobois, par Clara Roca