Tous les articles par Claire Daniélou

Archiviste paléographe, promotion 2017, conservatrice stagiaire des bibliothèques (DCB27).

La bibliothèque, outil de rénovation urbaine ? Compte-rendu d’une session du 64e congrès de l’ABF

Du 7 au 9 juin derniers, j’ai eu la chance de me rendre au 64e congrès de l’Association des Bibliothécaires de France qui a eu lieu à La Rochelle, en tant qu’élève conservatrice à l’Enssib. Si ce congrès était l’occasion de découvrir La Rochelle et sa BM-BU ainsi que d’assister à de multiples sessions, je souhaitais surtout rendre compte ici d’une table-ronde qui m’a paru illustrer avec pertinence ce que peut la bibliothèque — thème à l’honneur du congrès cette année1, autour de la question de la rénovation urbaine. Animée par Pascal Ferri, la table-ronde faisait entendre des points de vue variés : lecture publique à Champigny-sur-Marne, enseignement supérieur et recherche au campus Condorcet et en dernier lieu un regard rétrospectif sur l’architecture des bibliothèques publiques des trente dernières années.

Continuer la lecture de La bibliothèque, outil de rénovation urbaine ? Compte-rendu d’une session du 64e congrès de l’ABF

  1. Le thème de cette édition 2018 étant « À quoi servent les bibliothèques ? ». []

« Les sources inédites en histoire », journée de jeunes chercheur.se.s

L’association Chroniques chartistes et les doctorants du Centre Jean Mabillon organisent, avec le concours de l’École nationale des chartes et du Centre Jean-Mabillon, une journée d’étude qui se propose d’aborder la question des sources inédites en histoire et de permettre à de jeunes chercheur.se.s de réfléchir ensemble à un des enjeux méthodologiques de leur travail.

Elle se tiendra à l’École nationale des chartes les 25 et 26 mai 2018, en salle Jules Quicherat.

Le présent appel à communication s’adresse aux archivistes paléographes diplômé.e.s ou en formation, aux étudiant.e.s et diplômé.e.s des masters de l’École nationale des chartes et aux doctorant.e.s du Centre Jean-Mabillon. Les propositions de communication sont à adresser avant le 1er décembre 2017 aux adresses mentionnées dans le texte joint à cette annonce.

Culpeper, Virginia. La conservation de l’audiovisuel à la Bibliothèque du Congrès

Le vendredi 14 octobre dernier, dans le cadre de mon stage de 3 mois à Baltimore aux Sheridan Libraries de l’Université Johns Hopkins, j’ai eu la chance de visiter un centre de conservation de la bibliothèque du Congrès dont les missions, l’histoire et l’architecture sont très particulières : le National Audio-Visual Conservation Center (NAVCC) sur le campus de Packard1Il s’agit du principal site sur lequel la bibliothèque du Congrès conserve des documents audiovisuels de formats et supports variés : du film, mais aussi de la vidéo, la télévision, la radio, des enregistrements sonores ainsi que des jeux-vidéos, qui forment une collection forte de près de 6,2 millions de documents.

Continuer la lecture de Culpeper, Virginia. La conservation de l’audiovisuel à la Bibliothèque du Congrès

  1. Du nom de David W. Packard, fils du co-fondateur de la société Hewlett-Packard, mécène très actif pour la conservation des supports d’images animées, qui a financé le site. []

« Rendez-vous d’étoiles à Berlin » dans les actualités filmées, mars 1942

Les actualités cinématographiques sont connues pour être une source privilégiée pour l’histoire de la Seconde Guerre mondiale, et ont été fréquemment utilisées dans des documentaires télévisés afin de rendre la propagande de guerre mieux connue du grand public1. L’émission télévisée Histoire parallèle, animée par Marc Ferro2, mettait ainsi en regard ces archives audiovisuelles des pays belligérants, en analysant leurs propagandes respectives.

Les journaux d’actualité ont en effet pour spécificité d’avoir été un des médias les plus diffusés pendant la guerre, à une époque où les spectateurs sont particulièrement nombreux à se rendre dans les salles de cinéma. Leur propos est très populaire et propagandiste. Ils sont également au cœur de la culture visuelle des Français pendant la guerre, qui y voient les avancées du conflit à l’international, mais aussi le quotidien de l’Occupation. Au sein de ces récits plus ordinaires et nationaux, la place des célébrités est importante aux yeux des autorités (de Vichy, d’occupation, et pour leurs soutiens) afin de montrer que la vie continue, en utilisant l’image de personnalités populaires. Dans ces conditions, le récit par les actualités filmées de l’unique voyage de propagande en Allemagne des vedettes de cinéma retient toute notre attention.

Continuer la lecture de « Rendez-vous d’étoiles à Berlin » dans les actualités filmées, mars 1942

  1. On peut également penser à Archives de guerre (DVD), édité par Nouveau monde éditions, 2004, avec Marc Ferro au commentaire. []
  2. Émission hebdomadaire programmée sur La Sept puis sur Arte, de mai 1989 à juin 2001. []

« Une histoire encore ! » L’École des loisirs aux Arts décoratifs

Le département des jouets des Arts décoratifs accueille actuellement une exposition consacrée à l’École des loisirs, pour célébrer son cinquantenaire.

Avant d’évoquer plus en détail de l’exposition, revenons sur les origines de la maison d’édition. En 1965, les Éditions de l’École ne conçoivent encore que des ouvrages scolaires mais Jean Fabre, Jean Delas et Arthur Hubschmid imaginent de réaliser des livres illustrés, dans l’objectif de rendre la lecture plus attrayante pour les jeunes et très jeunes lecteurs. Dans ces albums, les images motivent le récit et stimulent l’imagination dans une plus large part que dans l’édition traditionnelle destinée aux enfants. Le succès de l’École des loisirs, dû en particulier à ses liens étroits avec des médiateurs, notamment les professeurs des écoles et les éducateurs, lui a également permis de diversifier par la suite son catalogue, l’élargissant à des publications pour la jeunesse (romans pour adolescents mais aussi bandes dessinées,  etc.).

Le parti pris de l’exposition est de se mettre à la portée des petits et des grands enfants, aussi ce n’est pas le récit de l’histoire de l’expansion de l’Ecole des loisirs qui nous est proposé mais bien, selon le programme annoncé, un panorama de la création, sous des formes très diverses.

Continuer la lecture de « Une histoire encore ! » L’École des loisirs aux Arts décoratifs