Archives par mot-clé : Réjane

Une photographie pour la presse : Gabrielle Réjane, directrice de théâtre au début du XXe siècle

« Réjane discutant avec M. A. Edwards un projet d’architecte », BnF, département des Arts du spectacle : 4-RT-10328

Sur cette photographie1, la future directrice apparaît sous les traits d’une maîtresse d’ouvrage attentive : dans ce qui semble être son bureau, élégamment habillée, elle consulte, avec son propriétaire Alfred Edwards (1856-1914), le plan en élévation qu’un architecte lui adresse pour la façade de son théâtre.

Sur la photographie, on distingue déjà le fronton triangulaire et une grande arche devant servir d’entrée monumentale, que l’on retrouve dans le projet définitif et dans les programmes du Théâtre Réjane, ce dont témoigne le livret de La Petite Reine des Roses.

Pour Réjane (1856-1920), le choix de se faire photographier en étudiant ce projet plutôt qu’un plan du sous-sol n’est pas anodin : la façade est sans doute l’élément architectural le plus évocateur pouvant être reproduit sur un cliché, de même que le plus identifiable et le plus efficace dans la construction de l’identité visuelle du nouveau théâtre. Cette photographie est pensée pour paraître dans les journaux.

La presse, et en particulier la presse quotidienne, connaît en effet un véritable âge d’or au début du XXe siècle. Média de masse, d’une très large audience, il ne faut pas la négliger. À l’heure de faire la publicité de sa future salle, Réjane a bien conscience de cela. Tandis qu’un habile discours médiatique s’élabore au fil des articles, interviews et illustrations publiés jusqu’à l’inauguration du 14 décembre 1906, ce cliché qui présente le Théâtre Réjane comme la dernière ambition en date d’une comédienne moderne et active se voulant directrice éclairée révèle aussi, en filigrane, par le fait même d’avoir été réalisé et diffusé, la femme d’affaire avisée qu’est l’actrice, maîtrisant l’art de la mise en scène jusque dans les mécanismes de communication contemporains.

La façade du Théâtre Réjane telle que représentée dans le programme de La Petite Reine des Roses (1912-1913). BHVP, 4-PRO-0049 (RES).
  1. Reproduction photographique issue d’un recueil factice de coupures de presse, provenant d’un journal non identifié, conservé à la BnF. []