Archives par mot-clé : Archives nationales

« Le secret de l’État. Surveiller, protéger, informer » aux Archives Nationales

Les Archives Nationales, en organisant l’exposition « Le secret de l’État. Surveiller, protéger, informer », présentent pour la première fois un aspect méconnu et souvent fantasmé du pouvoir, grâce à des documents rarement accessibles au public.

Illustration de l'affiche de l'exposition, superposition de portraits de Krzysztof Pruszkowski, Le Président de la République, Fotosynteza (2015)
Illustration de l’affiche de l’exposition, superposition de portraits de Krzysztof Pruszkowski, Le Président de la République, Fotosynteza (2015)

Continuer la lecture de « Le secret de l’État. Surveiller, protéger, informer » aux Archives Nationales

Mettre un point d’honneur à s’échapper : enquête dans les archives du Tribunal des maréchaux au XVIIIe siècle

Élève archiviste paléographe de 3e année, Romain Benoit prépare une thèse d’École intitulée : « L’intérêt est normand, et l’honneur est gascon ». Le Tribunal des maréchaux de France : agent régulateur du comportement et du crédit des nobles et militaires au XVIIIe siècle, sous la direction de M. O. Poncet. 


En 1952, Georges Brassens chantait les faits d’armes de « mégères gendarmicides » au marché de Brive-la-Gaillarde et précisait : « il paraît que cette hécatombe fut la plus belle de tous les temps ». Dans cette Hécatombe, les gendarmes subissent en effet de terribles sévices et le maréchal des Logis n’est pas le moins bien traité, lui qui, attaché, doit proférer des propos anarchistes. Brassens dresse le tableau touchant d’une bagarre générale qui, partie de bottes d’oignons, finit en lutte joyeuse contre les représentants de l’ordre et de l’autorité.

« Or sous tous les cieux sans vergogne, c’est un usage bien établi, dès qu’il s’agit d’rosser les cognes, tout l’monde se réconcilie »

Plongé dans mes recherches sur le Tribunal des maréchaux de France au XVIIIe siècle, cette chanson n’est pas sans me rappeler des faits réels qui se sont déroulés il y a un peu plus de deux cents ans. Les archives du Tribunal du Point d’Honneur conservent en effet la trace de nombreuses échauffourées et « voyes de fait » à l’encontre des gardes de la maréchaussée. J’ai choisi de vous en proposer une, sous forme de récit, avant de l’analyser dans la perspective plus large de mes recherches. Continuer la lecture de Mettre un point d’honneur à s’échapper : enquête dans les archives du Tribunal des maréchaux au XVIIIe siècle