Le Matenadaran, sanctuaire des manuscrits d’Arménie

Au nord de la capitale arménienne, Erevan, se trouve un lieu à mi-chemin entre musée et bibliothèque. Et pour cause, le Matenadaran (մատենադարան), c’est à dire le “dépôt de manuscrits” en arménien ancien, relève des deux catégories : il s’agit du sanctuaire où sont conservés et partiellement exposés les trésors manuscrits de l’Arménie. Si le lieu est singulier, il succède pourtant à des dépôts ainsi nommés qui avaient été créés dans les monastères depuis la création de l’écriture arménienne au début du Ve siècle de notre ère. Le bâtiment actuel est récent ; l’idée de rassembler les manuscrits en un même lieu date de l’ère soviétique. Le bâtiment de béton, dont l’allure trahit autant l’architecture fonctionnaliste soviétique que la référence aux églises médiévales arméniennes, est achevé en 1957 et inauguré en 1959. Au bout de la grande avenue portant son nom, la statue de Mesrop Machtots, (Մեսրոպ Մաշտոց ), inventeur révéré de l’alphabet arménien aux alentours de 405, accueille le visiteur.

Le bâtiment principal du Matenadaran. Crédits photo : Charles Viaut

Continuer la lecture de Le Matenadaran, sanctuaire des manuscrits d’Arménie

Histoire et architecture des commanderies en Franche-Comté

Entretien avec Jean Bernard, élève archiviste paléographe de quatrième année, à propos de la thèse qu’il soutiendra au mois de juin prochain : « Pour servir et profiter au seigneur commandeur ». L’architecture des commanderies en Franche-Comté, réalisée sous la direction de Philippe Plagnieux, professeur d’histoire de l’art du Moyen Âge, et de Michelle Bubenicek, directrice de l’École nationale des chartes. Propos recueillis par Léo Davy.

Continuer la lecture de Histoire et architecture des commanderies en Franche-Comté