Gouverner au nom du roi entre Renaissance et Guerres de Religion : Guy Chabot de Jarnac, gouverneur de La Rochelle

Élisabeth Sosson, archiviste paléographe (prom. 2018), a soutenu en juin dernier, sous la direction de MM. Olivier Poncet (Énc) et Laurent Bourquin (Le Mans Université), une thèse d’École des chartes consacrée à l’édition et à l’étude de la correspondance de Guy Chabot de Jarnac, protestant et gouverneur de La Rochelle (1559-1572). Propos recueillis par Claire Daniélou. 

Pour commencer : Qui est Guy Chabot de Jarnac ? Quelle a été sa formation ? Quels sont ses réseaux (familiaux, politiques…) ?

Guy Chabot serait né en 1508 et mort en 1584. Pour l’anecdote, il est l’auteur du « coup de Jarnac », expression qui l’a fait passer à la postérité. Il est issu d’une vieille famille de l’Ouest de la France, qui a connu une ascension sociale au cours des derniers siècles du Moyen Âge au service des princes locaux et des rois de France. Il fait ainsi partie de ce qu’on appelle la noblesse seconde, groupe à part d’envergure provinciale mais à l’influence importante.

C’est Philippe Chabot, amiral de Brion (v. 1492-1543), son oncle, qui devient son mentor. Guy Chabot effectue auprès de lui son apprentissage politique et guerrier. Il le suit sur les champs de bataille comme dans les intrigues de la Cour et assiste même son oncle en Angleterre où ce dernier est brièvement ambassadeur. Cette formation lui permet donc de s’intégrer dans un réseau de compagnons de guerre, notamment à la faveur des guerres d’Italie de François Ier et d’Henri II.

Continuer la lecture de Gouverner au nom du roi entre Renaissance et Guerres de Religion : Guy Chabot de Jarnac, gouverneur de La Rochelle

La force du moulin : étude sur l’énergie dans le Paris médiéval

Entretien avec Pierre Marchandin, archiviste paléographe (prom. 2018), ayant reçu le prix Auguste Molinier pour sa thèse intitulée Des ailes et des roues. La place des moulins dans le système énergétique parisien médiéval (XIIIe-XVIe siècle), réalisée sous la direction de Mathieu Arnoux, directeur d’études à l’EHESS, et d’Olivier Guyotjeannin, professeur de diplomatique et archivistique médiévales à l’École des chartes. Propos recueillis par Léo Davy.


Comment et pourquoi as-tu choisi ce sujet ?

Je souhaitais travailler sur la ville de Paris au Moyen Âge, mais pas forcément sur un sujet de topographie historique. Je voulais d’abord travailler sur les jardins parisiens et les dispositifs de production alimentaire domestiques, mais le manque trop important de sources rendait le sujet infaisable. Olivier Guyotjeannin m’a mis en contact avec Mathieu Arnoux, directeur du laboratoire interdisciplinaire des énergies de demain (LIED) qui regroupe des chercheurs de plusieurs disciplines travaillant sur la question de la transition énergétique. Ce dernier m’a proposé un sujet sur l’histoire énergétique dans le Paris d’avant la révolution industrielle que j’ai accepté. L’avantage des moulins est qu’ils appartenaient principalement à des seigneurs, ils se retrouvent donc en nombre dans les archives.

Continuer la lecture de La force du moulin : étude sur l’énergie dans le Paris médiéval