« Un érotisme de géant »

Ce sont les mots employés par le marchand d’art Daniel-Henri Kahnweiler pour parler de l’œuvre de Picasso, dans une lettre que l’on découvre au détour d’une salle de l’exposition 1932. Année érotique (10 octobre 2017 – 11 février 2018) au Musée Picasso. Le club culture de l’École nationale des chartes a eu le plaisir de proposer aux élèves qui étaient présents ce jeudi 7 décembre une visite commentée par François Dareau, chargé de recherches au musée.

Le parti-pris de l’exposition est audacieux, voire presque provocateur. Il s’agit de présenter la production artistique de Pablo Picasso de manière strictement chronologique pour l’année 1932, du 2 janvier au 22 décembre. Les commissaires s’amusent à présenter ce choix d’exposition comme « le plus stupide du monde ». À première vue en effet, le principe chronologique peut paraître déroutant, tant nous avons l’habitude d’expositions aux parcours assez thématiques. Toutefois, cet accrochage chronologique permet de mettre en lumière des aspects fondamentaux de l’œuvre de Picasso.

Continuer la lecture de « Un érotisme de géant »

Dessiner pour bâtir

Les Archives nationales présentent sur leur site historique de l’hôtel de Soubise, depuis le 13 décembre et jusqu’au 12 mars 2018, une exposition consacrée au métier d’architecte au XVIIe siècle.

Au sein d’une muséographie claire et colorée, dotée d’une belle signalétique, près de 200 pièces d’archives, imprimés, tableaux, objets, issus aussi bien d’archives publiques, de musées français et étrangers que de collections privées, ont été réunis. Les archives proviennent de plusieurs institutions de conservation françaises : les fonds propres des Archives nationales, composés principalement par les fonds du Minutier central des notaires parisiens, les archives de l’Institut de France, de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts, les manuscrits et imprimés de la Bibliothèque nationale de France, et quelques documents issus de services d’archives départementales. Ces archives sont d’une grande variété : plans, devis d’ouvrage, marchés, dessins de présentation, dessins de détails, relevés de toisés, lettres, quittances. Les documents figurés, parfois colorés, sont d’une grande beauté et pourraient faire figure d’œuvres d’art de par leur qualités graphiques et esthétiques. Un partenariat a été noué avec le Nationalmuseum de Stockholm qui a prêté de nombreuses pièces d’archives de grande qualité, notamment des plans colorés, vendus sous Louis XIV ou Louis XV, et qui n’avaient jamais été exposées en France.

Vue perspective du château d’Anet, projet non exécuté, Anonyme français, [vers 1623-1625], Papier, graphite, plume et encre brune, lavis rouge, noir, jaune et ocre, Nationalmuseum de Stockholm, THC 2271
Continuer la lecture de Dessiner pour bâtir