Archives par mot-clé : Histoire du cinéma

Élaboration d’un modèle appuyé sur le RDF dans le cadre de la réalisation d’une Bibliothèque virtuelle Chris Marker à la Cinémathèque française

Dans le cadre de son stage de fin d’études à la Cinémathèque française, Camille Monnier, diplômée du master « Technologies numériques appliquées à l’histoire » a élaboré un modèle appuyé sur le RDF comme première pierre de la Bibliothèque virtuelle Chris Marker. Elle revient pour Chroniques chartistes sur le projet qu’elle a mené et les difficultés qu’elle a pu rencontrer. Propos recueillis par Nola N’Diaye.


Peux-tu dans un premier temps nous présenter le projet de départ, le contexte dans lequel tu es arrivée ?

En 2012, la Cinémathèque française a acquis les archives du cinéaste et vidéaste Chris Marker, décédé au cours de l’été. Né en 1921, ce dernier a été tour à tour écrivain, éditeur, photographe, cinéaste, vidéaste, développeur d’applications informatiques, créateur d’installations multimédias. Au total 550 cartons de déménagement comprenant des photographies, affiches, disques vinyles, archives papier, éléments audiovisuels, appareils, ouvrages, éléments informatiques, miniatures, VHS et DVD, etc. ont intégré les collections de la Cinémathèque française.

Continuer la lecture de Élaboration d’un modèle appuyé sur le RDF dans le cadre de la réalisation d’une Bibliothèque virtuelle Chris Marker à la Cinémathèque française

Culpeper, Virginia. La conservation de l’audiovisuel à la Bibliothèque du Congrès

Le vendredi 14 octobre dernier, dans le cadre de mon stage de 3 mois à Baltimore aux Sheridan Libraries de l’Université Johns Hopkins, j’ai eu la chance de visiter un centre de conservation de la bibliothèque du Congrès dont les missions, l’histoire et l’architecture sont très particulières : le National Audio-Visual Conservation Center (NAVCC) sur le campus de Packard1Il s’agit du principal site sur lequel la bibliothèque du Congrès conserve des documents audiovisuels de formats et supports variés : du film, mais aussi de la vidéo, la télévision, la radio, des enregistrements sonores ainsi que des jeux-vidéos, qui forment une collection forte de près de 6,2 millions de documents.

Continuer la lecture de Culpeper, Virginia. La conservation de l’audiovisuel à la Bibliothèque du Congrès

  1. Du nom de David W. Packard, fils du co-fondateur de la société Hewlett-Packard, mécène très actif pour la conservation des supports d’images animées, qui a financé le site. []

« Rendez-vous d’étoiles à Berlin » dans les actualités filmées, mars 1942

Les actualités cinématographiques sont connues pour être une source privilégiée pour l’histoire de la Seconde Guerre mondiale, et ont été fréquemment utilisées dans des documentaires télévisés afin de rendre la propagande de guerre mieux connue du grand public1. L’émission télévisée Histoire parallèle, animée par Marc Ferro2, mettait ainsi en regard ces archives audiovisuelles des pays belligérants, en analysant leurs propagandes respectives.

Les journaux d’actualité ont en effet pour spécificité d’avoir été un des médias les plus diffusés pendant la guerre, à une époque où les spectateurs sont particulièrement nombreux à se rendre dans les salles de cinéma. Leur propos est très populaire et propagandiste. Ils sont également au cœur de la culture visuelle des Français pendant la guerre, qui y voient les avancées du conflit à l’international, mais aussi le quotidien de l’Occupation. Au sein de ces récits plus ordinaires et nationaux, la place des célébrités est importante aux yeux des autorités (de Vichy, d’occupation, et pour leurs soutiens) afin de montrer que la vie continue, en utilisant l’image de personnalités populaires. Dans ces conditions, le récit par les actualités filmées de l’unique voyage de propagande en Allemagne des vedettes de cinéma retient toute notre attention.

Continuer la lecture de « Rendez-vous d’étoiles à Berlin » dans les actualités filmées, mars 1942

  1. On peut également penser à Archives de guerre (DVD), édité par Nouveau monde éditions, 2004, avec Marc Ferro au commentaire. []
  2. Émission hebdomadaire programmée sur La Sept puis sur Arte, de mai 1989 à juin 2001. []

La collection Rondel (BnF-ASP) et un peu d’histoire du cinéma

La collection Rondel est emblématique et fondatrice du département des Arts du spectacle de la Bibliothèque nationale de France. À son origine se trouve Auguste Rondel (1858-1934), homme d’affaires marseillais collectionneur d’ouvrages et de documents sur le théâtre et plus généralement les arts du spectacle à partir de 1890. Il cherche à établir une collection la plus vaste possible sur le domaine, organisée et classée avec méthode pour servir au mieux la recherche et l’acquisition de connaissances, avec une certaine intuition. Il donne sa collection à l’État en 1920 (plus de 300 000 documents) puis continue à la gérer et à l’enrichir jusqu’à sa mort en 1934.

L’ampleur et l’originalité constitutive de cette collection en font une source très intéressante pour qui s’intéresse aux arts vivants du spectacle à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, mais aussi, et c’est ce qui nous intéresse ici, à l’histoire du cinéma.

ASP-BnF : R Supp.505, détail : l'étiquette ronde caractéristique de la collection Rondel (source Gallica/BnF)
ASP-BnF : R Supp.505, Elle et Lui (1938), film de L. McCarey, détail : l’étiquette ronde (et un peu ogresque) caractéristique de la collection Rondel, qui rappelle les masques du théâtre antique (source Gallica/BnF)

Continuer la lecture de La collection Rondel (BnF-ASP) et un peu d’histoire du cinéma